Les lunettes connectées sont au cœur de toutes les recherches effectuées par les grands noms de la nouvelle technologie. Les géants du secteur numérique et informatique, comme les grandes enseignes œuvrant dans le domaine de la téléphonie investissent dans le projet de conception et de développement de ces gadgets révolutionnaires. Un constructeur automobile de renommée mondiale a même officialisé son projet de créer ses propres lunettes connectées. Si quelques modèles de lunettes connectées sont déjà disponibles à la vente pour le grand public, d’autres dispositifs sont encore en phase de conception et de développement.

Les lunettes connectées disponibles sur le marché

Les Google Glass, les Focals et Prudensee sont les principaux modèles de lunettes connectées déjà accessibles sur le marché.

Google Glass

google-glassLes Google Glass sont les premières paires de lunettes connectées présentées au grand public. Le projet de conception de lunettes connectées (Project Glass) initié au sein de Google X Lab a été entamé en 2001. Le dispositif a été finalisé et soumis à des tests en 2012. Les présentations des prototypes se sont enchaînées en 2013. Au mois de juillet de la même année, les Google Glass sont utilisés en conditions réelles par des chirurgiens lors d’une opération. En mars 2014, des photos montrant l’évolution du dispositif est publié sur le site officiel de Google. La version finale des Google Glass permet à l’utilisateur d’accéder à toutes les fonctionnalités Google.

Malheureusement, face au manque d’engouement du grand public pour ses lunettes connectées AR, Google a décidé de réorienter le projet. Les consommateurs critiquent notamment l’esthétique jugé trop encombrant. Aussi, Google a annoncé en mars 2014, le passage d’un accord avec Luxottica – entreprise italienne qui fabrique les lunettes RayBan, Oakley et Persol – en vue d’améliorer le design des Google Glass. Mais le succès auprès du grand public n’est toujours pas au rendez-vous. La production et la commercialisation des lunettes AR Google ont, donc, été suspendues le 15 janvier 2015. Le géant du web s’est concentré sur un projet de développement de nouvelles fonctionnalités pour ses lunettes connectées AR. Google a alors travaillé sur des versions destinées aux professionnels et plus précisément aux industriels. En juillet 2017, le projet Google Galss Entreprise Edition a abouti à son terme. Les lunettes connectées Google sont lancées. Les dispositifs sont désormais dédiés uniquement aux professionnels.

Prudensee

Prudensee se classe dans la catégorie des lunettes connectées utiles et pratiques. Ces dispositifs ont, donc, été bien reçus par le public et récompensés par les professionnels.

PRUDENSEEPrudensee est une paire de lunettes connectées conçu par la start up française Ellcie Healthy, face au constat selon lequel l’endormissement pendant la conduite est à l’origine d’un quart des accidents mortels. Le projet a, donc, été lancé en 2016, en partenariat avec Optic 2000, pour prévenir et éviter la somnolence au volant. Les lunettes Prudensee se présentent comme une paire de lunettes de vue classique, équipée de verres correcteurs personnalisables. La différence réside dans les équipements. Prudensee est doté d’une quinzaine de capteurs insérés dans la monture. Ces capteurs détectent et analysent différentes données relatives aux comportements du l’utilisateur et notamment liées à l’endormissement. Les détecteurs enregistrent notamment la fréquence de clignement des yeux et des bâillements, les microchutes de la tête. Prudensee est également muni d’un buzzer qui s’enclenche et émet un signal sonore dès que les capteurs identifient un ou plusieurs signes de fatigue ou de somnolence. Ces lunettes connectées envoient également une notification sur le smartphone de l’utilisateur et peut aussi prévenir les passagers.

Le dispositif Prudensee est commercialisé officiellement depuis le 22 mars 2019, uniquement chez Optic 2000.

Focals de North

Les lunettes Focals, conçus et développés par la start up canadienne North, ont conquis les adeptes de produits issus des nouvelles technologies.

Focals de NorthLes lunettes Focals sont officiellement mises en vente dans les 2 boutiques de North, à Toronto et à Brooklyn, depuis la fin de l’année 2018. La paire de lunettes connectées Focals a conquis le grand public grâce à son design et ses fonctionnalités. Le plus grand avantage des Focals réside dans son esthétique. Il s’agit d’une paire de lunettes classique et tendance, décliné en plusieurs formes et coloris pour plaire à tous les utilisateurs. Les Focals sont issus de 650 brevets dont 230 brevets achetés à Intel pour le projet The Vaunt. Ces lunettes connectées sont reliés au smartphone grâce à la connectivité Bluetooth. Elles affichent les informations reçues et enregistrées sur le téléphone comme les données météo, les messages reçus, les données GPS. Les Focals intègrent aussi l’assistant vocal Alexa d’Amazon et peut, de ce fait, accéder à toutes les fonctionnalités associées à cet outil. Les lunettes connectées de North fonctionnent avec une bague de contrôle (The Loop). Cet équipement est indispensable pour naviguer discrètement et aisément à travers le menu des lunettes innovantes.

Les lunettes Focals sont également appréciées du fait que chacun des utilisateurs a la possibilité de disposer de verres correcteurs adaptés aux prescriptions. Des verres solaires à clips sont livrés avec le dispositif.

Les lunettes connectées qui sortiront bientôt

Huawei a officiellement présenté ses lunettes connectées qui seront commercialisées au cours de l’année 2019.

Huawei : Gentle Monster Eyewear

Huawei EyewearHuawei a officiellement présenté ses lunettes connectées, baptisées Gentle Monster Eyewear, le 26 mars 2019, pendant le lancement officiel de ses nouveaux modèles de smartphones : le P30 et le P30 Pro. Le dispositif est issu d’une collaboration de l’entreprise chinoise de téléphonie et de composants électronique avec le fabricant coréen de lunettes de vue et de lunettes de soleil : Gentle Monster. Les lunettes connectées de Huawei intègrent des fonctionnalités basiques. Ces dispositifs ont notamment été conçus pour remplacer les écouteurs et les oreillettes et permettent, donc, aux utilisateurs d’écouter de la musique et de passer et recevoir des appels vocaux. Les Gentle Monster Eyewear sont dotés de la connectivité Bluetooth permettant la liaison avec le smartphone. Des haut-parleurs sont intégrés dans les branches. Les lunettes connectées Huawei présentent des montures de lunettes classiques. Avec un indice d’étanchéité IP67, elles présentent l’avantage d’être submersible jusqu’à 1 m de profondeur.

La commercialisation officielle des Gentle Monster Eyewear est prévue pour juillet 2019. Le dispositif sera disponible en 2 versions : avec des verres optiques et avec des verres solaires. Pour l’instant, le grand public ne semble pas manifester son intérêt pour cette paire de lunettes connectées, dont les fonctionnalités sont jugées inutiles.

Les lunettes connectées qui sont en phase de développement

Le constructeur automobile Tesla, les grands noms de la téléphonie et de l’électronique : Apple et Samsung projettent de proposer leurs propres lunettes connectées.

Tesla

teslaLe constructeur automobile électrique américain Tesla compte parmi les entreprises qui ont eu le grand privilège de prendre part à l’expérimentation des Google Glass Entreprise Edition. Tesla a équipé ses ouvriers travaillant sur la chaîne de montage de son usine de Fremont, en Californie, des Google Glass, en 2016. Constatant les retombées positives de ces nouveaux équipements sur sa productivité et la qualité de ses produits, Tesla a déposé un projet pour la conception et le développement des lunettes connectées Tesla le 6 décembre 2018. L’adoption des Google Glass a notamment permis à Tesla d’améliorer considérablement son processus de production et s’est posé comme une solution efficace face aux soucis organisationnels et financiers qui se sont abattus sur l’entreprise en 2018.

Si on se fie aux informations détaillées dans le brevet, le projet de Tesla se porte sur des lunettes connectées AR alliant deux fonctions principales : la sécurité des travailleurs et un support entièrement personnalisé dans la réalisation des différentes tâches sur la chaîne d’assemblage des véhicules. Les dispositifs AR de Tesla se présentent sous la forme d’une paire de lunettes de sécurité classique intégrant des fonctionnalités innovantes. Une caméra insérée dans la monture détecte et identifie chaque pièce saisie par l’ouvrier. Un projecteur diffuse des informations relatives à l’emplacement et au maniement de la pièce sur un verre afin de guider l’ouvrier dans chacune des opérations qu’il doit réaliser. Les lunettes connectées AR de Tesla seront uniquement destinés aux employés travaillant au niveau des chaînes de montage et dans le département contrôle qualité de Tesla.

Apple

appleTim Cook – le PDG d’Apple – a affirmé publiquement, lors d’un entretien qu’il a eu avec un journal américain, l’intérêt que son groupe porte pour la technologie de réalité augmentée. Cela pourrait confirmer les rumeurs qui circulent sur le web depuis le dépôt d’un brevet Apple en 2008. Ce brevet concernait un dispositif se présentant sous la forme d’une monture de lunettes connectées avec un support pour insérer un IPhone. Le document a attisé les rumeurs de la prochaine sortie des lunettes connectées Apple. Un autre brevet Apple a été dévoilé et partagé massivement sur le web, en juillet 2017. Ce document présente clairement les schémas d’un dispositif qui reprend parfaitement les lignes d’une paire de lunettes et détaillant les fonctionnalités. Il s’agit d’une paire de lunettes connectées intégrant la technologie AR.

 

Les actualités concernant le projet de développement des lunettes connectées Apple semblent confirmer les prédictions des analystes et des spécialistes du secteur des NTIC, à l’instar du journaliste Mark Gurman et de l’analyste Ming Chi Kuo. Ce dernier a d’ailleurs misé sur le deuxième trimestre de l’année 2020 pour la date de sortie des fameuses lunettes connectées Apple.

Samsung

samsung lunettes

Le géant sud-coréen de la téléphonie et de l’électronique : Samsung travail aussi sur un projet de conception et de développement d’une paire de lunettes connectées. L’annonce officielle de l’entreprise sur ce sujet est toujours attendue, à ce jour. Toutefois, de nombreux spécialistes, comme le célèbre blogueur russe Eldar Murtazin. Le journaliste de Korea Times : Kim Yoo Chul a livré des informations détaillées et vérifiées concernant les lunettes connectées Samsung. En octobre 2013, Eldar Murtazin a posté un article qui donnait quelques informations concernant le projet de développement des lunettes connectées Samsung. Il y a cité notamment le nom que porteraient les dispositifs, à savoir : «  Gear Glass ». Quelques jours après la publication d’Eldar Murtazin, The Wall Street journal a diffusé un article dédié aux actualités concernant les lunettes connectées Samsung. L’écrit était appuyé par un document important : un brevet pour des lunettes connectées déposé par le géant sud-coréen à l’office coréen de la propriété intellectuelle. Le document comporte les schémas détaillés du dispositif. Celui-ci se compose d’une monture de lunettes classiques avec des verres. Un projecteur est intégré à la monture et une oreillette est visible au niveau d’une branche. Ce qui a amené le journal à définir les fonctionnalités de l’appareil : écoute de musique, passer et recevoir des appels, accéder à différentes informations visuelles et à conclure que les lunettes connectées Samsung sont destinées aux sportifs.

Le 26 janvier 2014, Kim Yoo Chul a écrit dans un article que le projet de développement des lunettes connectées Samsung, baptisé «  Galaxy Glass », aurait été initié en 2011 par Samsung Electonics Co., en collaboration étroite avec Samsung Display. Le journaliste a livré, dans son article, les détails concernant les caractéristiques des Galaxy Glass. Il s’agirait d’un appareil intégrant les mêmes fonctionnalités que les fameuses Galaxy Gear Watch, à savoir : l’accès aux informations enregistrées et reçues sur le smartphone auquel l’appareil est lié, grâce à la connectivité Bluetooth. Cette paire de lunettes est alors principalement conçue pour permettre à son utilisateur d’accéder aux fonctionnalités de son téléphone sans avoir à s’encombrer les mains. Le dispositif fonctionnerait sous le même système d’exploitation que les Galaxy Gear Watchs : le système Tizen. La présentation officielle du dispositif aurait été programmée pour 2014, lors de l’IFA. Cet événement n’a pas eu lieu.

Aucun dirigeant de Samsung ne s’est encore exprimé officiellement sur le projet des lunettes connectées. Toutefois, les adeptes de la marque et les amateurs de NTIC ont vu une lueur d’espoir lorsqu’un logo quelque peu suggestif, appuyé par la phrase : «  une vision assistée par ordinateur reposant sur un capteur photo, un ordinateur, un affichage pour enregistrer, traiter, afficher une image », a été publié, sur le site web officiel de Samsung, le 15 février 2018. L’image représente clairement un œil. La légende qui accompagne le logo porte davantage à croire à l’annonce de la sortie prochaine des lunettes connectées Samsung.

À suivre …